Standard Officiel des Couleurs reconnue en France

Standard des couleurs répertoriées




(Noir) :



Couleur :

La couleur du pelage est noir de jais pur, profond et intense.
Le dessous du corps est un peu plus mat.
La couleur des ongles est noirâtre.
L’iris des yeux est brun noirâtre.

Sous Couleur :

La sous couleur est bleu foncée, d’une grande intensité sur toutes les parties du corps.

Défaut léger :

Couleur terne ou peu intense. Quelques poils blancs dans le pelage.
Traces de rouilles, couleur pas assez homogène.
Sous couleur un peu claire ou légèrement mêlés.

Défauts graves :

Fourrure trop courte.
Couleur franchement délavée.
Forte rouille. Couleur hétérogène.
Fourrure fortement parsemée de poils blancs.
Yeux et Ongles trop clairs.
Sous couleur trop pâle ou blanchâtre a la base des poils.


Le Bleu :


Couleur :

La couleur est bleu ardoise foncé, très uniforme et intense, d’une tonalité vraiment chaude. Cette couleur s’étend sur tout le corps, mais son éclat n’atteint pas le ventre et le dessous de la queue qui sont plus mat.
Les ongles sont couleur corne foncée.
La couleur de l’iris est gris bleu assez foncé et uniforme.

Sous couleur :

La sous couleur est un peu plus claire, tout en restant pure et suffisamment soutenue jusqu'à la base des poils.

Défaut léger :

Couleur repartie inégalement.
Traces de rouilles.
Couleur légèrement givrée ou un peu claire.

Défauts graves :

Couleur disparate, nettement trop claire ou trop foncée (noirâtre).
Forte rouille. Givrage caractérisé, Iris des yeux de couleurs défectueuse : marmoréen, trop brunâtre ou beige.
Présence d’entre couleur roussâtre. Sous couleur trop pâle.


Le Blanc de Hotot :


Couleur :

La dépigmentation totale sur tout le corps, à l’exception de la zone oculaire ci-après décrite, laisse apparaître une nuance blanc de neige avec la brillance du givre sur l’ensemble de la fourrure.
Les ongles sont dépigmentés.

Yeux et tour des Yeux :

Les yeux, bien ouverts, ont un iris de couleur brun noirâtre qui s’étend uniformément sur toute sa surface.
Les paupières et les cils sont noirâtres. Une bordure pileuse, disposée en une bande noire régulière d’environ 3 mm et stimulant une lunette, entoure chaque œil.


Défaut léger :

Une toute petite tache de poils pigmentés aux oreilles ou a toute autre partie corporelle normalement dépigmentée.
Bordure noire des yeux trop étroite, trop large ou mal délimitée (effilée).

Défauts graves :

Moucheture pigmentées ou plusieurs petites taches dans toute les parties corporelles normalement dépigmentées.
Bordure des yeux incomplète, manquante ou démesuré (plus de 6mm)
Paupière ou cils dépigmentés.
Taches aux yeux (hétérochromie). Iris autre que brun (beige, bleuté, etc…)

Le Gris Garenne :



Couleur et marques Agouti :

La couleur de couverture est gris brun clair piqueté de noir (agouti garenne), plus ou moins foncé. Elle recouvre la tête, les oreilles et le manteau en descendant sur les cotés. La poitrine, les flancs et la partie extérieure des pattes se rapprochent le plus possible de cette tonalité.
Le dessous de la queue est un peu plus foncé et régulièrement parsemé de poils a pointe pâles.
Un fort liseré noir pare la partie supérieure des oreilles. Le triangle de la nuque plutôt petit est brun roussâtre. Un cercle pâle entoure les yeux. Le dessous du menton, du ventre et de la queue, ainsi que la partie intérieure des pattes sont blanchâtre.
L’iris des yeux est brun et la couleur des ongles corne foncée.

Sous couleur et entre couleur :

La sous couleur est bleuté, elle s’étend sur environ 2/3 de la longueur des poils y compris sous le corps. L’entre couleur brun roussâtre est bien délimitée. Elle est d’intensité et d’étendue variable selon la tonalité de la couleur de couverture.

Défaut léger :

Liseré noir peu soutenu aux oreilles. Ticking peu apparent ou irrégulier sur le manteau. Côtés, Flancs ou poitrine un peu plus clairs.
Pattes antérieures légèrement barres.
Entre couleur un peu trop étendue ou un peu trop restreinte par rapport à la tonalité de la robe. Entre couleur légèrement mêlée ou mal délimitée. Sous couleur bleutée faiblement exprimée, y compris sous le corps.

Défauts graves :

Tête noirâtre chez la variété foncée
Tonalité autre que celle reconnue. Pattes antérieures barrées (décoloration jusqu'à la base des poils).
Entre couleur beaucoup trop réduite ou beaucoup trop étendue.
Entre couleur floue, trop délavée ou insuffisamment délimitée.
Sous couleur fortement mêlés de poils clairs.
Absence de sous couleur bleutée y compris sur le corps.


Le Perl Feh :(gris bleu)



Couleur :

La couleur fondamentale est d’un gris bleuté (modèle agouti) et peut présenter 3 nuances ; claire, moyenne et foncée.
La nuance moyenne étant préférée. Le cercle des yeux, le menton, le bord des joues et l’intérieur des pattes sont légèrement plus clairs. Le triangle de la nuque est de petite surface et de couleur brunâtre.
Le ventre et le dessous de la queue sont de teinte blanchâtre.
L’iris des yeux est gris bleuté.
Les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée.

Perlé :

Le perlé qui constitue la principale caractéristique de coloration, provient de différences dans la pigmentation des zones terminales des poils de couverture, plus particulièrement des poils recteurs.
Dans le tiers supérieur de leur longueur, des alternances de zones plus ou moins claires, plus ou moins foncées, déterminent sur la fourrure un reflet gris bleu perlé.
Cette coloration recouvre aussi uniformément que possible tout le manteau, la tête, la poitrine ainsi que les pattes sur leur face extérieure et le dessin de la queue.

Entre couleur et Sous Couleur :

La sous couleur est gris bleu et atteint environ les 2/3 de la longueur des poils.
Elle est suivie d’une entre couleur brunâtre dont l’étendue est réduite et sans délimitation nette.
La sous couleur du ventre est également gris bleu


Défaut léger :

Légère rouille. Triangle un peu trop grand.
Poitrine et pattes antérieures un peu trop claires. Pattes antérieures légèrement barrées.
Perlé faiblement exprimé, irrégulier ou floconneux. Pointes de poils manquant de pigmentation.
Entre couleur et sous couleur pâle, confuse ou un peu mêlée.
Manque de sous couleur du ventre chez les femelles âgées.

Défauts graves :

Fourrure laineuse ou trop mièvre.
Couleur trop claire ou bleu foncé.
Forte rouille. Couleur trop brune y compris sur les pattes. Couleurs des yeux fautive.
Absence de perlé, Trop de poils fortement dépigmentés sur partie normalement colorées, Taches blanches.
Absence d’entre couleur ou de sous couleur (sauf au ventre chez la femelle âgée).

Le Chamois de Thuringe :

http://i47.servimg.com/u/f47/10/07/46/65/fbz-th10.jpg[/img]

Couleur :

La couleur fondamentale du manteau est jaune ocre soutenu ; elle est assombrie par un léger voile de teinte suie formé par les pointes de poils recteurs noirâtres, créant ainsi la nuance chamoisée. Celle-ci peut être plus foncée ou plus claire, mais la nuance moyenne doit être recherchée. La couleur du ventre est foncée (suie).
Les ongles sont couleur corne foncée.
L’iris des yeux est de couleur brun marron uniforme.

Marques :

Sur les deux cotés du corps et bien étendue sur les cuisses, existent de larges territoires suie foncée qui doivent bien ressortir.
Les oreilles, le nez (masque), les pattes et la queue, ainsi que le tour des yeux et des joues sont de couleurs suie foncée sans limite nette et se fondant peu a peu avec le reste du corps. Le masque est le plus profondément coloré, surtout au dessus des narines ; il ne dépasse pas la hauteur des yeux.

Sous couleur :

La sous couleur fondamentale jaune ocre du manteau, très soutenue, descend profondément dans le pelage et forme la sous couleur.
La base des poils est cependant un peu plus pâle. Au niveau des marques suie foncée et du ventre la sous couleur est de teinte crème.

Défaut léger :

Couleur du manteau un peu inégale, et s’écartant de la tonalité chamois recherchée.
Voile dilué ou trop foncé. Dessus de la queue insuffisamment foncée
Tête très foncée. Marques atténuées.
Sous couleur peu soutenue ou impure.

Défauts graves :

Couleur du manteau franchement disparate, ou s’écartant trop de la nuance chamois recherchée. Argenture caractérisée. Absence de couleur ventrale (suie).
Tête entièrement foncée (tête noire). Absence de marque (suie).
Sous couleur bleue.

 

Le Fauve :



Couleur et profondeur de teinte:
La couleur est d’un fauve roux, très uniforme, intense et pure, d’une tonalité vraiment chaude. Elle s’étend sur tout le dessus du corps : tête, oreilles et membres compris.
Le tour des yeux, le menton, le ventre et le dessous de la queue sont en général, plus pâle.
Dans tout les cas le fauve doit dominer et les parties plus pâles doivent apparaître le moins possible. Les sujets ayant la région des aines d’un fauve intense sont à préférer.
La couleur de couverture pure et soutenue dans sa tonalité fauve roux doit descendre le plus profondément possible dans le pelage.
Les ongles sont de couleurs cornes plus ou moins foncées, sans cependant être noirs.
L’iris des yeux est brunâtre.

Défaut léger :
Couleur légèrement givrée ou assez pâle. Ongles clairs.
Profondeur de teinte insuffisante. Légère extension de la marque pâle du menton vers la nuque.

Défauts graves :
Couleur impure, soit enfumée, soit nettement givrée.
Couleur trop pâle, acajou foncé, jaunâtre ou manquant d’uniformité.
Oreilles bordées d’un liseré noir.
Ongles trop clairs. Absence de profondeur de teinte.
Extension exagérée de la marque pâle du menton vers la nuque.

Le Chinchila



Couleur et chenillé :
La teinte d’ensemble est gris cendré lumineux avec un reflet bleuté sur lequel doit se détacher un chenillé noirâtre très prononcé et ondulé sur le dos.
La couleur de couverture est ainsi formée par la partie supérieure des poils de jarre comprenant une zone dépigmentée suivie de petites pointes noires d’inégale longueur.
Avec les poils de soutien de coloration noire plus ou moins étendue et bien extériorisés en touffes irrégulièrement répartie et plus ou moins plaquées, ils forment le chenillé sur le manteau.
La poitrine et les pattes sont en concordance avec cette coloration qui couvre la tête et les oreilles, celles-ci étant fortement bordées d’un liseré noir. Noie est également le dessus de la queue moucheté de poils clairs.
Le triangle de la nuque blanchâtre est peu développé.
Le dessous du corps (ventre, menton, queue) et le tour des yeux sont blanchâtres.
L’iris des yeux ainsi que les ongles sont de couleur brun noirâtre.

Entre couleur :
L’entre couleur comprend, de haut en bas, une zone noirâtre mince mais nettement visible, suivie d’une zone blanche perlé d’environ 5mm nettement délimitée et ressortant parfaitement (rosette).

Sous Couleur :
La sous couleur qui représente à peu prés les 2/3 de la longueur totale du pelage est de teinte bleu foncé y compris au ventre

Défaut léger :
Liseré des oreilles insuffisamment prononcé.
Flancs assez clairs, un peu de rouille. Poitrine et pattes claires
Triangle trop grand. Pattes antérieurs légèrement barrés dessus de la queue noire.
Entre couleur étroite et un peu floue
Sous couleur pas assez prononcées ou mêlée. Sous couleur du ventre claire ou blanchâtre dans sa partie antérieure chez la femelle.

Défauts graves :
Fourrure franchement laineuse, fourrure trop courte ou trop clairsemée.
Teinte d’ensemble argentée ou trop uniforme. Tonalité brunâtre très prononcée sur la fourrure, forte rouille, triangle jaunâtre, yeux trop clairs ou tachés (hétérochromie). Yeux marmoréens. Poitrine et (ou) pattes antérieurs beaucoup trop claires
Entre couleur rouillée ou trop réduite ou trop mêlée ou manquante.
Absence de sous couleur y compris sur la totalité du ventre.

Le Russe :



Couleur :
A l’exception des extrémités du corps pigmentées, constituant les marques, la dépigmentation totale et profonde du reste du corps (Albinos) fait ressortir une nuance blanc d’Hermine sur la toison, qui doit être aussi pure que possible. Plus les marques se détachent grâce a l’intensité de leur coloration et à leur limite nettement tranchée, plus le sujet a de la valeur. La couleur la plus rependue est le noir. Toutefois, le bleu et le Havane sont admis. Les yeux sont dépigmentés. Les ongles sont de couleur appropriés aux marques.

Tête, Yeux et Oreilles avec marques :
La marque du nez, appelée Masque, entoure celui-ci. De forme Ovée, elle s’étend sur l’os nasal sans toutefois atteindre les yeux.
Vu de profil, le masque doit descendre sur chaque face jusque sous les mâchoires (Un lapin russe doit boire dans son noir)
La coloration des oreilles doit s’étendre uniformément de leur base à leur pointe.
L’iris des yeux dépigmenté est d’apparence rougeâtre.
Une fine incrustation pigmentaire sur les paupières peut se manifester sans toutefois trop déborder autour des yeux.

Pattes et queue avec marques :
La coloration des pattes, qui s’étend sur toute la première articulation et un peu au-delà à l’avant et qui dépasse le jarret a l’arrière, est aussi intense que possible sur toute la surface colorée.
La queue est également entièrement pigmentée.

Défauts légers :
Légère teinte Jaunâtre sur les parties du corps dépigmentées.
Quelques poils blancs dans les marques colorées
Couleur du masque et des oreilles manquant d’intensité.
Base des oreilles insuffisamment nettes.
Un peu de rouille dans le masque et les oreilles.
Masque un peu réduit, un peu grand ou grossier.
Contours du masque un peu flou : dentelures, entailles, drageons… Tour des yeux pigmenté (petite lunette)
Extrémités de teinte gris brunâtre ou impure. Marques des pattes un peu courte ou longues.

Défauts graves :
Blancheur maculée, taches colorées dans les zones dépigmentées (sauf tolérance). Marques parsemés de poils blancs. Ongles dépigmentées ou de couleur différente.
Couleur du masque et des oreilles grisâtre ou brun roussâtre.
Masque trop réduit, trop étendue, ou éclaté.
Mauvaise délimitation du masque et de la base des oreilles.
Taches blanches isolées ou forte traces de rouille au masque et aux oreilles.
Couleur des pattes gris blanchâtre. Mauvaise délimitation des parties colorées. Présence de taches blanches isolées ou forte taches de rouille.

Le Japonais :



Couleur : (intensité, pureté)
La robe ou dessin zoné se compose de deux couleurs : le noir et le jaune-orange.
Celles-ci doivent être aussi pures que possible, de tonalité soutenue et ne pas trop déborder l’une sur l’autre créant ainsi un riche contraste entres elles.
Le dessous du corps (menton, ventre, dessous de la queue) ainsi que les parties cachées des membres sont plus ternes, avec des zones souvent très pâles dont les dimensions sont souhaitées relativement réduites.
L’iris des yeux est brun marron uniforme.
Les ongles sont de couleurs corne plus ou moins foncée selon la pigmentation de la région pileuse qui les entoure.

Tête et Oreilles avec Dessins :
Le dessin de la tête et des oreilles doit se rapprocher le plus possible du schéma dit en croix correspondant à une séparation médiane des deux couleurs alternés. L’oreille chevauchant la moitié de la tête jaune-orangé étant noire et celle surplombant l’autre moitié noire étant jaune-orangé
Cette disposition pigmentaire idéale n’est souvent qu’approchée et les oreilles peuvent alors être pourvues d’une teinte piquetée ou << fleurie>> comme chez le papillon tricolore.
La ligne de séparation des couleurs traversant la tête doit être aussi régulière que possible.

Dessin du corps et des membres :
Le dessin du tronc comprend une succession de zones jaune-orangé et noire, bien délimitées, dont la disposition est souhaitée alternée sur toute la ligne dorsale.
Sur les cotés et sur les flancs, ces zones de coloration en bandes suivies rappellent une zébrure assez large avec un minimum de 3 bandes verticales exigées sur chaque côté.
La poitrine comprend deux zones de coloration distinctes alternées par rapport au dessin de la tête.
La couleur des pattes doit s’accorder avec le dessin d’ensemble.

Défauts légers :
Délimitation des zones colorées insuffisamment nette.
Dessin flou. Trop grande surface unicolore.
Taches blanches sur le dessous du corps et de la queue.
Poitrine et pattes antérieures unicolores

Défauts graves :
Couleur fautive ou complètement mêlée. Manque total de délimitation des zones orangées et noires.
Taches blanches sur le dessus du corps, de la tête et des membres. Ongles dépigmentés.
Tête unicolore. Moins de 3 bandes verticales sur le coté du tronc.

Noir et Blanc, Bleu et Blanc, Brun et Blanc (Jarres Blanc)




Couleur et manteau :
Le pelage se compose exclusivement de deux couleurs qui sont, selon la variété, le Noir et Blanc, le Brun et Blanc ou le Bleu et Blanc.
Chaque couleur doit être pure, intense, sans aucun mélange d’autres nuances.
L’iris des yeux est brun foncé chez le Noir et Blanc
L’iris des yeux est brun chez le Brun et Blanc
L’iris des yeux est gris bleuté chez le Bleu et Blanc
Les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée selon les variétés.

Sous Couleur :
La sous couleur, ventre inclus est bleu intense chez les trois variétés.

Marques et zone de coloration :
La tête y compris la partie extérieure des oreilles, le dessus du tronc et queue, les côtés, la poitrine, les parties visibles des pattes constituent les zones de colorations noir, brun ou bleu.
Les marques dépigmentées se détachent aux endroits suivants : tour des yeux, narines, dessous du menton, bordure des joues, tâches dites en pois à la base des oreilles, ventre, dessous de la queue, partie intérieure des pattes, de teinte blanche.
L’intérieur des oreilles est blanchâtre, le triangle sur la nuque de tonalité gris blanchâtre, est de taille réduite.
Entre les doigts des pattes se détachent des poils blancs.
Les parties latérales du corps, des épaules à la croupe sont parsemées de nombreux longs poils à pointe dépigmentée, qui peuvent également s’étendre sur les membres.
Régulièrement repartis, ils remontent jusqu’aux 2/3 de la hauteur du tronc. La poitrine peut également être incrustées de poils à pointes dépigmentées, ainsi que le dessus de la queue.

Défauts légers :
Couleur mêlée de blanc (Argenture) sur le dos, à la tête et aux oreilles. Traces de rouilles. Sous couleur claire ou mêlée. Marques insuffisamment nettes.

Défauts graves :
Manteau fortement argenté. Touffes de poils blancs. Forte rouille. Absence totale de sous couleur du ventre. Marques défectueuses. Absence de marques. Poitrine beaucoup trop claire et franchement farineuse. Tour de l’œil nettement interrompu.

Le Rhoen :



Dessin :

La couleur du dessin est comparable à celle d’un tronc de bouleau, avec notamment une prédominance de la couleur blanchâtre. Le dessin, sans symétrie particulière, est constitué de taches et de bandes de couleur grise a suie foncée répartie sur l’ensemble du corps, tête, oreilles et pattes comprises. La queue peut être unicolore.
La ressemblance avec le dessin du Japonais, notamment au niveau de la tête est à éviter.

Couleur :

La teinte fondamentale est blanche, elle prédomine.
La couleur grise à suie foncée du dessin est souhaitée la plus intense possible.
La sous couleur est grise blanchâtre dans les partie les plus claires du corps et bleuté dans les parties foncées.
Les yeux sont bruns, les ongles de couleur corne plus ou moins foncée selon leur zone de coloration.

Défauts légers :

Séparation des teintes un peu trop tranchée sur la tête.
Absence de marques sur une oreilles ou sur les deux pattes antérieure.
Dessin un peu grossier ou un peu trop chargé.
Dessin faiblement exprimé ou un peu flou.
Couleur des marques un peu trop claire. Ongles de couleur différente.

Défauts graves :

Absence de dessin sur la tête ou / et aux deux oreilles.
Dessin de la tête et des oreilles reparti en croix.
Plages colorées ou décolorées trop étendue, s’étendant sur plus d’un quart de la surface du corps.
Dessin trop flou ou de teinte fautive.
Forte rouille. Voile jaune brunâtre trop apparent.
Couleur des yeux fautive. Ongles dépigmentés.

Le Séparator (Isabelle)


Couleur :

La longueur de couverture beige est formée par un mélange de poils dont les extrémités sont de couleur gris bleu clair et jaune.
La tête, les oreilles, les pattes, le ventre et le dessous de la queue sont à dominante bleu gris clair.
Sur les deux côtés du corps et sur les cuisses s’exprime un léger voile bleu gris clair.
L’iris des yeux est d’un bleu gris soutenu à reflets rubis. Les ongles sont de couleurs corne.

Sous couleur :

La sous couleur est jaune pâle dans sa partie haute pris, sans délimitation nette, crème jusqu’à la base des poils.

Défauts légers :

Couleur de couverture un peu hétérogène.
Légère rouille.
Tête de tonalité bleu gris un peu trop uniforme.
Ventre un peu clair.

Défauts graves :

Couleur de couverture franchement hétérogène ou d’une tonalité bleu gris trop soutenue.
Tête unicolore.
Absence totale du voile bleu gris clair caractéristique.
Couleur du ventre trop claire. Forte rouille.
Couleur des yeux autre que celle prescrite.
Ongles dépigmentés ou de couleur différente.
Sous couleur trop impure ou s’écartant trop de la nuance demandée

Les Argentés :



Argenture :

Les argentés présente une couleur fondamentale à laquelle s’ajoute l’argenture.
Celle-ci provient de la dépigmentation plus ou moins étendue d’un certain nombre de pointes de poils de couverture mélangés dans la toison aux poils de la même catégorie entièrement colorés.
Les poils recteurs primaires, ou poils de soutien demeurent dans tous les cas totalement pigmentés.
Selon la proportion de ces poils à pointe dépigmentée dans la fourrure, on distingue trois nuances de coloration pour chaque variété :

Le clair, ou les poils à pointe dépigmentée sont nettement plus nombreux extériorisant ainsi totalement l’argenture aux dépens de la couleur fondamentale. Les poils entièrement colorés, minoritaires, sont uniformément éparpillés sur tous le corps.

Le moyen, ou les poils a pointes dépigmentée dominent légèrement en nombre les poils entièrement colorés.

Le foncé, ou les poils à pointe dépigmentée sont très nettement minoritaires. La couleur fondamentale se détache à tel point que, vue à une certaine distance, l’argenture arrive à ne plus être réellement perceptible chez les sujets ou cette nuance est la plus accentuée.
Pour chacune de ces nuances de coloration, l’argenture doit être uniformément répartie sur toutes les parties du corps, y compris aux extrémités.

Couleur et uniformité :

La couleur fondamentale chaque variété est aussi pure que possible et très soutenue dans son degré d’expression.
Les variétés les plus répandues sont les suivantes :
Modèle UNICOLORE : Argenté NOIR : La couleur fondamentale est noire. Selon la gradation de l’argenture, les teintes d’ensemble gris foncé noirâtre, gris moyen métallisé ou gris clair diamanté se manifestent.
L’iris des yeux ainsi que les ongles sont de couleur brun noirâtre.

Argenté bleu : La couleur fondamentale est bleue, à tendance foncée. La répartition pigmentaire qui découle de la progression de l’argenture est la même que pour l’argenté noir et donne aussi naissance à trois nuances anologues.
L’iris des yeux est gris bleuté, les ongles sont de couleur corne.

Argenté Havane : La couleur fondamentale est havane foncé. L’évolution de l’argenture produit les mêmes effets subséquents que chez les deus variétés précédentes.
L’iris des yeux et les ongles sont brun.

Modèle agouti : Argenté Brun : La couleur fondamentale est gris garenne. Selon la gradation de l’argenture, toute les parties du corps de coloration gris garenne sont faiblement, moyennement ou fortement argentées, laissant apparaître une teinte d’ensemble beige brunâtre plus ou moins prononcée. Le dessous du corps est naturellement blanchâtre.
L’iris des yeux est brunâtre et les ongles sont de couleur corne foncée.

Argenté crème : La couleur fondamentale est jaune orangée. Comme chez l’argenté Brun, toute les parties du corps ainsi pigmentées peuvent être faiblement, moyennement ou fortement argentées provoquant une teinte d’ensemble allant du jaune orangé au crème.
Le dessous du ventre est blanchâtre.
L’iris des yeux est brunâtre et les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée.

Sous couleur et entre couleur :

Argenté noir : Sous couleur bleue ardoise foncé
Argenté Bleu : Sous couleur bleu suffisamment soutenue.
Argenté Havane : sous couleur gris bleuté
Argenté Brun : sous couleur bleu foncé sur le dessus du corps et un peu plus claire au ventre – entre couleur bien roussâtre assez intense au niveau des zones gris garenne argenté.
Argenté Crème : Sous couleur crème jaunâtre. Entre couleur jaune orangé au niveau des zones colorées et argentées.

Défauts légers :

Argenture un peu floconneuse, assez grossière ou un peu irrégulière
Couleur fondamentale un peu terne ou délavée. Traces de rouilles.
Extrémités du corps (nez, oreilles, pattes et queue) un peu plus foncées que le reste du pelage.
Poitrine et pattes antérieures plus claires que les autres parties corporelles.
Entre couleur et sous couleur légèrement mêlées de poils blancs.
Sous couleur insuffisante ou mal délimitée.


Défauts graves :

Argenture défectueuse, manquant totalement d’homogénéité.
Couleur fondamentale incorrecte. Forte rouille.
Endroits du corps dépourvus d’argenture. Extrémités du corps franchement plus foncées que le reste du pelage.
Poitrine ou pattes beaucoup plus claires que les autres parties corporelles.
Nuance enfumée chez l’argenté Crème
Absence de la sous couleur ou de l’entre couleur exigée.
Sous couleur et entre couleur fortement mêlées de poils blancs.

Le Brun marron :


Couleur :

La teinte d’ensemble est brun marron, elle part de la tête, y compris les oreilles, et recouvre tout le manteau, descendant le plus bas possible sur les côtés et s’étendant sur les pattes.
Cette couleur est formée par la superposition de zones pileuses pigmentées selon le modèle agouti.
La chaude nuance roussâtre intermédiaire étant quelques peu assombrie en surface par le faible débordement des pointes noires des poils recteurs. La couleur du ventre est paille doré. Finement bordées de noir, les oreilles paraissent bleutées sur leur surface intérieure.
L’iris des yeux est uniformément brun foncé.
Les ongles sont de couleurs corne foncée.

Sous couleur et entre couleur :

La sous couleur est bleutée. Sur toutes les parties du corps ou la couleur brun marron se manifeste pleinement, une entre couleur brun orrangé doit s’exprimer.
Si celle-ci n’est pas suffisamment étendue et intense, la teinte d’ensemble se rapproche de celle du gris garenne et n’est plus brun marron.

Défauts légers :

Couleur insuffisamment uniforme ; côtés et flancs un peu plus clairs ; poitrine terne ; pattes pâles ; pattes antérieures légèrement barrées.
Nuance bleutée de l’intérieur des oreilles mal exprimée
Entre couleur un peu claire ou peu étendue. Sous couleur mêlée.

Défauts graves :

Couleur franchement disparate ou défectueuse : grisâtre, jaunâtre ou givrée.
Côtés, flancs ou pattes totalement gris ou sablés.
Pattes antérieures barrées (décoloration jusqu'à la base des poils)
Liseré des oreilles inexistant.
Ventre blanc
Entre couleur pâle ou indiscernable. Absence de sous couleur.

Féh :


Couleur et voile :

La teinte d’ensemble est d’un bleu gris clair, très tendre et uniforme sur tout le corps.
Elle parait couverte d’un léger voile brunâtre qui se manifeste le plus distinctement aux parties du corps ou le pelage est le plus court : tête, oreilles et pattes.
Le dessous du corps est un peu plus mat.
L’iris des yeux est d’un gris bleuté uniforme.
Les yeux projettent les reflets rubis quand ils sont vus sous un certain angle.
Les ongles sont de couleurs corne plus ou moins foncée.

Sous couleur :

La sous couleur est un peu plus claire que la couleur de couverture, sans toutefois qu’il existe une délimitation tranchée.
Elle s’étend jusqu'à la base des poils.

Défauts légers :

Couleur un peu trop claire ou un peu trop foncée
Traces de rouilles.
Voile brunâtre inapparent.
Sous couleur un peu trop claire et légèrement mêlée.

Défauts graves :

Couleur disparate, givrée ou trop foncée.
Trop de rouille.
Sous couleur beaucoup trop claire (base des poils blanchâtres).

Le Feu noir, Feu havane, Feu bleu, Feu Fhé :





Couleur principale : manteau, tête, membres

Le pelage se compose exclusivement de deux couleurs ; l’une de nuance feu est commune aux différentes variétés et s’extériorise sur certaines partie du corps et l’autre caractérisant chaque variétés et pouvant être noire, brune (havane), bleue ou feh (bleu gris clair) constitue la couleur fondamentale du corps.
Celle-ci recouvre la tête, y compris la partie extérieure des oreilles, le manteau dans toute son étendue (côtés inclus), la surface extérieure et particulièrement visible des pattes ainsi que le dessus de la queue. Cette coloration doit être profonde, pure, intense avec un reflet brillant.
La variété noire : La couleur est d’un noir profond, uniforme et intense à reflets brillants.
La sous couleur est bleu foncé.
Les ongles noirâtres. L’iris des yeux est brun noirâtre.

La variété Havane : la couleur est havane soutenue (cigare foncé) très uniforme et lumineuse. Elle s’exprime sur un tiers supérieur environ du pelage, passant ensuite sans délimitation nette à une teinte bleutée.
Les ongles sont bruns foncés. L’iris des yeux brun marron uniforme suffisamment foncé.

La variété bleue : la couleur est bleu foncé, très uniforme et intense d’une tonalité vraiment chaude. La sous couleur est un peu plus claire.
Les ongles sont cornes plus ou moins foncées. L’iris des yeux gris bleuté uniforme.

La variété feh : La teinte est d’un bleu gris clair, très tendre et uniforme.
Elle parait couverte d’un léger voile brunâtre qui se manifeste le plus distinctement aux parties du corps ou le pelage est le plus court.
La sous couleur est un peu plus claire et s’étend jusqu'à la base des poils.
Les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée. L’iris des yeux d’un gris bleuté uniforme.

Couleur ventrale et pectorale

Toute la poitrine, depuis sa jonction au menton, et le ventre sur toute son étendue sont d’un feu très soutenue se rapprochant de la nuance rousse ou acajou chez les variétés noires et brunes alors que les variétés bleue et feh possèdent un feu un peu plus atténué. Dans tous les cas l’éclat et la pureté du feu sont d’une plus grande importance que sa tonalité réelle.
La démarcation des couleurs ventrale et pectorale demeure toujours nettement tranchée, sans dentelures.

Marques :

Tête : Les yeux sont cerclés de feu. Les narines sont ourlées de feu ainsi que les oreilles. Le menton, la bordure des joues, la face intérieur des oreilles est tapissé de feu. En haut du front et à la base des oreilles apparaissent deux taches de couleur feu, dites en pois, qui doivent être nettement visibles.

Tronc : Une marque feu est située sur le cou, derrière les oreilles ; très large à sa base, elle se termine en pointe entre les épaules formant ainsi un triangle. De chaque côté de la base de ce triangle, le feu doit descendre aussi bas que possible pour se confondre avec la couleur pectorale, formant ainsi une sorte de collier autour du cou. Une bande de couleur feu nettement visible, souligne à partir de la poitrine, sur chaque côté, la ligne abdominale.
Les parties latérales du corps, des épaules à la croupe, sont parsemées de nombreux poils à pointe feu. Régulièrement répartis, ils remontent jusqu’aux 2/3 de la hauteur du corps.

Pattes et queue : À la jonction des pattes antérieures avec le buste, la couleur est feu. La partie intérieure des pattes antérieures est d’un feu soutenu sans taches, barres ou poils d’autres couleurs.
La démarcation avec la couleur de la partie extérieure est nettement tranchée par une ligne de séparation sans dentelure. Tous les doigts des pattes antérieures et postérieures sont de couleur feu. Le dessous de la queue est de nuance feu moins intense et souvent jaunâtre.

Défauts légers :

1) Couleur fondamentale un peu rouillé, pas assez délimitée et sans éclat.
Noir : Couleur terne ou un peu délavée.
Havane : Couleur un peu disparate ou voilée (reflet grisâtre).
Bleu : Couleur légèrement givrée, un peu claire ou un peu foncée.
Feh : Couleur un peu trop claire ou un peu trop foncée. Voile brunâtre inapparent. Sous couleur un peu trop claire.

2) Poitrine étroitement ou faiblement colorée. Couleur du ventre terne.
3) Bordure des joues peu exprimée. Tour des narines flou. Tour des yeux irrégulier.
4) Triangle nébuleux ou mal délimité. Collier interrompu côtés irrégulièrement marqués de poils feu.
5) Pattes antérieures un peu chinées. Ligne de démarcation des pattes postérieures floues.

Défauts grave :

1) Fourrure trop rêche
2) Couleurs défectueuses : trop de poils feu a l’intérieur de zones autrement colorées ou vice versa. Forte rouille. Couleur feu trop pâle.

Noir : Couleur franchement délavée. Yeux et ongles trop clairs. Sous couleur trop pâle ou blanchâtre à la base des poils.
Havane : Couleur trop foncée ou noirâtre ou trop claire (mordorée, grisâtre). Givrage : teinte franchement hétérogène.
Bleu : Couleur disparate, nettement trop claire ou trop foncée (noirâtre). Givrage caractérisé. Iris des yeux de couleur défectueuse : marmoréen, trop brunâtre ou beige. Entre couleur roussâtre. Sous couleur trop pâle.
Feh : Couleur disparate, trop givrée, ou trop foncée. Sous couleur trop pâle.

3) Poitrine de coloration impure (gorge noirâtre). Dessous de la queue franchement blanche.
4) Absence d’une ou plusieurs marques.
4a) Nez fortement cuivrée. Tour d’œil nettement interrompu.
4b) Absence de poils a pointe feu sur les côtés.
4c) Pattes antérieures fortement chinées. Barres noires interrompue sur la partie feu des pattes postérieures.
.
Le Havane :


Couleur :

La teinte d’ensemble est un havane soutenu (cigare foncé), très uniforme et lumineux.
Cette couleur s’étend sur tous le corps, mais son éclat n’atteint pas le dessous du corps qui est un peu plus mat.
L’iris des yeux est un brun marron uniforme et suffisamment foncé.
Les ongles sont de couleurs brun foncé.

Sous couleur :

La teinte havane s’exprime sur le tiers supérieur, environ du pelage, passant ensuite, sans délimitation nette à une teinte bleutée.

Défauts légers :

Couleur d’ensemble un peu disparate, assez terne ou voilée (reflet grisâtre).
Traces de rouilles.
Sous couleur pâle (base des poils).

Défauts graves :

Couleur trop foncée (noirâtre) ou trop claire (mordorée, grisâtre).
Forte rouille - Givrage.
Teinte franchement hétérogène
Sous couleur blanchâtre.


Le Hollandais :



Couleur :

Le lapin Hollandais relève d’un modèle de pigmentation panaché.
Cela signifie que seule une partie du corps est colorée tandis que les zones dépigmentées, et donc blanches constituant les marques s’étendent en des endroits déterminés.
Toutes les couleurs répertoriées dans la nomenclature officielle des lapins de race reconnus en France sont admise, à l’exception de l’Argenté, à condition qu’elles soient pures et d’une bonne intensité.
Chez la variété tricolore, les couleurs doivent toujours être suffisamment nettes.
La tête peut toutefois être <>. Les zones crème ou blanchâtres qui peuvent exister sous le corps, dessous de la queue compris, sont tolérées. Il en est de même chez les variétés << gris garenne>> et << gris lièvre>> ou tous les signes du modèle agouti ont à se manifester en dehors des marques.
L’iris des yeux est de la couleur appropriée au partie du corps pigmenté.
Les ongles, du fait de leur localisation dans les marques, sont toujours dépigmentés.

Tête, Yeux et Oreilles avec Dessins :

Les marques constituent ici la liste, surface dépigmentée englobant le museau et s’étendant sur le chanfrein en forme de cone allongé dont la pointe effilé, à angle d’ouverture variable, se termine à la base des oreilles et en position centrale.

La partie colorée de la tête se répartit sur deux plans symétrique qui englobent les yeux et les joues, s’arrondissant quelque peu au dessus des vibrisses puis descendant brutalement jusqu’aux mâchoires qu’ils bordent selon une ligne aux contours nets en remontant jusqu'à la nuque.
Les oreilles sont colorées sur toute leur surface.

Marques du tronc et des membres :

Elles comprennent le collier et les manchettes. Le collier est une zone dépigmentée qui s’étend sur tout l’avant train, embrassant les pattes antérieures, recouvrant la poitrine et entourant le cou pour s’étirer jusque derrière les épaules.
Il est limité par une ligne verticale régulière qui passe du dos au ventre sans interruption pour laisser la place à une zone colorée recouvrant tout l’arrière train.
Cette ligne de démarcation pigmentaire ne doit jamais atteindre les pattes antérieures ni s’en écarter exagérément (plus de 2 cm).
Les manchettes correspondent à une dépigmentation partant de l’extrémité des pattes postérieures et recouvrant environ la moitié de leur longueur. Bien délimitées, elles entourent régulièrement et complètement chaque patte

Défauts légers :

1) Liste émoussée – liste pénétrant entre les oreilles. Plan coloré des joues irréguliers ; manquant d’arrondi. Dentelure aux joues et à la nuque.
Nuque trop vide ou trop pleine. Nuque mal formée – pointe de nuque.
2) Collier légèrement dévié ou dentelé ou un peu trop large.
3) Manchettes déviées. Manchettes un peu trop longues ou un peu trop courtes.

Défauts graves :

1) Couleur défectueuse. Zone colorée parsemée de poils blancs ou possédant des taches dépigmentées (sauf tricolore). Taches colorées dans les zones dépigmentées.
Couleurs des yeux fautive. Taches aux yeux (hétérochromie). Yeux de couleur différente
Ongles pigmentés
2) Liste oblique ou aux contours nettement irréguliers. Liste traversant les oreilles. Liste beaucoup trop courte ou trop large et touchant quasiment les yeux. Plan des joues atteignant les vibrisses ou surélevé de plus d’un cm au dessus de la bordure des mâchoires
Nuque nettement creusée. Pointe de nuque d’au moins 3 cm
3) Dentelure trop fortes (3 cm et plus) aux lignes de démarcations de toutes les zones colorées avec les surfaces dépigmentées. Collier franchement oblique. Collier beaucoup trop étendu, ou trop étroit.
Adhérence de la zone colorée de l’arrière train à une ou deux pattes antérieures.
Manchettes trop longues, tendant vers l’articulation plantaire.
Manchettes trop courtes favorisant la pénétration du pigment dans les doigts des pattes postérieures. Manque d’une ou deux manchettes.


Le Lynx :



Couleur :

La couleur de couverture est bleu clair métallisé laissant transpercer une tonalité faiblement roussâtre. La nuque est roussâtre. Le tour des yeux est un peu plus clair. Le ventre, les dessous de la queue et du menton sont blancs.
L’iris des yeux est gris bleuté uniforme. Les yeux projettent des reflets rubis quand ils sont vus sous un certain angle.
Les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée.

Entre couleur :

L’entre couleur est brun roussâtre assez large et bien délimitée.

Sous couleur :

La sous couleur du manteau est blanche. Elle passe à environ 1 cm de haut sans la moindre transition au brun roussâtre de l’entre couleur.
Quand on souffle dans la fourrure, cette sous couleur blanche doit nettement se manifester.
Les sous couleur du ventre est bleuâtre.

Défauts légers :

Petites différences dans la couleur du manteau
Légères barres aux pattes antérieures.
Entre couleur un peu faible en intensité ou étroite.
Sous couleur du manteau d’un blanc impur.

Défauts graves :

Couleur fautive : trop foncée ou parsemée de blanc
Forte rouille
Absence d’entre couleur ou de sous couleur

Les Zibelines / Martres :



Couleur d’ensemble :

a) variétés brune : le ton général est brun plus ou moins foncé. Il se rapproche le plus possible de la teinte du martre.
L’iris des yeux uniformément brun laisse percer des reflets rubis.

b) variété bleue : le ton général est bleuâtre avec des nuances plus ou moins foncées selon les parties du corps. Il se rapproche le plus possible de la porcelaine de Copenhague.
L’iris des yeux est uniformément gris bleuâtre et laisse percer des reflets rubis.
Les ongles sont de couleur corne plus ou moins foncée.

Marques colorées (dos, extrémités) :

Toutes les extrémités du corps (nez, chanfrein, oreilles, pattes et queue) sont, selon la variété, d’un brun noirâtre ou d’un bleu soutenue et pur.
Cette teinte foncée, s’atténue sur le haut du front et sur les joues. Une large bande foncée, surtout prononcée chez la variété brune, chevauche le dos et la croupe et se dégrade en zones plus claires sur les côtés tout en se nuançant plus ou moins aux cuisses et aux épaules.
La tonalité la plus claire beige ou gris pâle selon les variétés, se détache sur les côtés et aux flans, à la poitrine, sous le menton ainsi qu’au ventre de teinte extrêmement atténués et mate.

Sous couleur :

Toujours assortie à la couleur de couverture qui pénètre aussi profondément que possible à l’intérieur de la fourrure, la sous couleur se manifeste plus claire dans les parties du corps non assombries et bleutée dans les parties sombres.

Défauts légers :

Dégradation irrégulière de la couleur.
Marques peu soutenues
Bande dorsale incomplète ou interrompue par quelques taches plus pâles ou plus foncées.
Sous couleur un peu mêlée ou impure.

Toute reproduction même partielle est interdite. Les textes et photos sont  ma propriété ,Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site